Piero-san-giorgio

Piero répond aux membres du R.É.C.I.F.S.

Tout d’abord, je tiens à remercier Piero pour le temps qu’il nous a accordé gracieusement afin de jouer le jeu que je lui ai proposé, à savoir répondre aux différentes questions que se posent les membres du R.É.C.I.F.S. quand à son livre & au survivalisme de manière plus générale! J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à lire les réponses de qualités qu’il a bien voulu développer pour notre réseau!

Enjoy!!

 

 

Socar :

« Dans une situation de chaos, quelles sont les difficultés que peuvent rencontrer des survivants, en terme de cohésions et d’organisations sociales, quand les protagonistes ne ce connaissent pas? »

En fait, les mêmes que celles que l’on rencontre dans la vie de tous les jours au travail, en famille ou entre amis (jalousies, énervements, égoïsme, etc.) mais exacerbées par la situation tendue, difficile et stressante, a laquelle il faudra ajouter grosse dépression, traumatismes dus aux chocs d’avoir vu ou fait des choses pas jolies-jolies, etc. Il sera important de mettre en place des règles claires et simples qui gèrent la « vie » en communeauté, afin d’éviter au maximum le conflit, qui seront vite délicats car tous les survivants vont être armés et aguerris… bref, une Loi.

Les mauvaises habitudes de gamins pourris-gâtés que nous avons tous aujourd’hui (paresse, oisiveté, égoisme, etc. – surtout chez les plus jeunes (Génération Y) ) vont vite disparaître face aux difficultés et face à la faim et au froid. Il y aura beaucoup de gens qui vont être perdus et déboussolés et les plus forts psychologiquement vont vite devenir des meneurs naturels. Ceux qui se seront préparés auront une grosse longueur d’avance dans ce domaine. Il faudra aussi apprendre « sur le tas ».

MR_BANANA :

« Pense t-il avec le recul que la prochaine crise arrivera t-elle en avance ou pas ?

En avance par rapport à quoi ? mon pronostic de dans 10 ans ? Difficile de prédire, mais les choses semblent s’accélérer parfois, puis décélérer parfois, il faut faire attention a ne pas démarrer au quart de tour a n’importe quelle nouvelle…. Il faut être méthodique même dans l’analyse des infos. C’est sûr que le jour où les supermarchés seront pillés un peu partout, là ça ne trompera plus !

Quel conseils pourrait-il nous donner pour ceux qui ne peuvent avoir de BAD ? »

A part prier ?

 Plus sérieusement, la BAD est un concept, pas une liste qu’il faut « ticker » donc une BAD ça peut aller de la tente de camping et un sac a dos bien équippé à une véritable forteresse préparée depuis des décennies avec une quarantaine de personnes. Entre les deux il y une infinité de cas possibles. L’Idée, c’est que dans votre préparation vous prévoyez un endroit où vous pouvez développer de l’autononomie dans la duree… et cet endroit peut même être mobile.

Et même si votre BAD ça n’est que votre EDC… alors rejoignez un autre BAD plus grande et plus forte. Mais il faudra aussi bien comprendre que moins votre préparation est avancée, moins vous avez des savoir faire, moins on vous acceptera comme « égal » dans une société qui risque de ne plus être du tout égalitaire (et qui se foutera complêtement  du concept même !) et donc a vous de voir si vous allez survivre en tant qu’esclave ou homme libre…. Raison de plus de se préparer bien.

FROST :

« Quels peuvent etre les signes avant courreurs de la crise économique qui nous fera basculer? (Tu avais dit q’une baisse d’activiter chez les entreprises d’emballage et les sociètès de transport en étaient) »

Oui tout ça, plus les pannes diverses et de plus en plus fréquentes (systèmes down, réseaux intermittants), plus le chômage de masse, pauvreté en augmentation, de plus en plus de guerres d’agression, stygmatisation de plus en plus de communeautés. Bref, on les voit déjà ces signes. Il faut donc suivre leur augmentation et leur intensification.

Jolfo :

« Que pense-t-il des armes blanches, et plus précisément des arcs, frondes et arbalètes ?

Est-ce que faire du sport du genre sports de combats, escalade, running apporte réellement une aide supplémentaire ? »

Au dela de l’importance intrisèque des armes blanches et de leur avantage de ne pas nécessiter de « munitions » (du moins pas autant que les armes a feu), effectivement arcs, frondes et arbalètes sont des armes très très utiles – surtout pour la chasse, encore que dans le combat, ça peut aussi être redoutable. De plus la legislation est beaucoup plus facile pour cela. Quand au sport, même le jogging quotidien apporte endurance, force, maîtrise de la douleur même, etc. Idéalement, il faudrait pratiquer en tout cas un sport d’endurance (course, vélo, natation) et un sport plus « tonique » (sport d’auto-défense, de combat, etc.) et même si possible alterner les deux et essayer régulièrement des sports plus « utiles » comme l’escalade. Perso, je nage 1 km par jour (dans ma jeunesse, mon niveau était presque suffisant pour être olympique…), je fais au minimum 30minutes de vélo par jour et un peu de muscu/assouplissements tous les jours (20minutes) et une fois par semaine 2 heures. En plus, je fais, autant que possible du Systéma (sport de combat russe). Lorsque j’ai du temps (avec la famille c’est pas toujours facile), j’aime la randonnée à pied en été ou en raquettes l’hiver, le ski alpin (faudrait que je me mette au peau-de-phoque)…  Et ce n’est pas suffisant car j’ai peu de temps pour autre chose (j’aime bien l’escalade). Et malgré tout ça, j’ai 20 kilos de trop !

Rsf 13 :

« Que pense Pierro de créer des communautés résilientes autour de nos BAD basées sur le contact personnel ,l’échange de services et de techniques ,d’en fait retrouver la solidarité villageoise en première couche de proximité et au delà le réseau constitué par ce forum et les autre BAD ?

Totalement d’accord et c’est le point le plus important de ce que j’explique dans mon livre car cela cimente toutes les autres préparations. Attention toutefois a ne pas tomber dans le piège du « parasite » car échange et solidarité veut dire que l’on a quelque chose a échanger ou partager. Celui ou (moins) celle qui n’a jamais rien, qui paresse, etc. va vite se trouver éjecté. Car la solidarité est une sorte de comportement « intéressé ». dans les villages d’autrefois (j’ai passé une grande partie des étés de mon enfance dans un petit village italien et j’ai pu voir a quel point certaines personnes sont stigmatisées (le fou, le paresseux, l’idiot, la pute, etc. etc.). Lorsque les choses iront mal et que les ressources seront rares… la tolérance baisse, surtout la tolérance pour la fainéantise…et cela pourra amener punitions, ratonnades, banissement, voire pire.

Que pense Piero de la résilience bien comprise :

Autonomie maximale dans tout les domaine y compris protection armée

VS

Survivalisme à l’américaine avec l’image qui va avec (cela dans l’optique du choc le plus probable la crise à la grecque)  »

Je pense que la pluspart des « preppers » et « survivalistes » aux USA ou ailleurs tendent à une approche la plus complête possible. Ce que je décris comme étant les « 7 points fondamentaux » a couvrir ne sont que du bon sens au fond. C’est vrai qu’aux USA l’approche armée est plus présente qu’en Europe, mais partout le lien social est compris comme important. Meme le type qui se prépare a survivre au fond des bois passe de temps en temps dans une petite ville et la il fait son réseau…

Frei TK :

« Quelles sont les priorités de préparation quand on est jeune, budget réduit, studio en location -> dépendant quoi?

Faire un plan pour devenir IN-dépendant. Déjà, un studio en location c’est mieux qu’avoir acheté le studio (pas bon le studio en ville en cas de crise grave) – plan financier (économiser, sortir de la dette, gagner plus pour financer ses préparatifs, etc.), plan de formation pour acquerrir savoir faire, etc., le sport peut ne rien coûter (jogging), le savoir faire peut s’apprendre en travaillant (2ème boulot ?) etc. bref, planifier et organiser sa démerde…

Son avis sur les BADs en conteneur et auto-suffisante energetiquement? »

Le container c’est une « maison » comme une autre. Donc rien de spécial si ce n’est que l’emplacement reste à choisir. Pour l’auto-suffisance énergétique, elle est fondamentale… d’abord réduire ses besoins et ensuite y subvenir. Si on réduit bien, on n’a pas besoin de beaucoup. Une maison normale peut très facilement réduire sa consommation de 4 à 10 fois en électricité et chauffage…. Il y a plein d’astuces et toute une industrie maintenant la dessus. Mais restons simples. Si on a froid, on enfile un pull, si on a chaud, on ouvre une fenêtre. Si il fait nuit. On dort., etc.

Kewen :

« Voit-il des politiques(politiciens) de divers pays européens, députés, sénateurs, élus etc… se préparer à ce genre de scénario qu’est l’effondrement?

En Europe, étonnament pas trop de politiques. Industriels oui, célebrités, oui, oligarches du système oui. Enfin quand je dis oui, c’est oui, mais un tout petit petit nombre (du moins de ce que je connais ou entends). Politiciens non. Peut-être sont-ils trop « dans le guidon » tout le temps qu’ils ne prennent pas le temps de réfléchir… peut-être ne savent-ils même pas réfléchir. Si ils ne survivent pas, je ne verserai pas une larme… ;)

Pense t-il que certains états organisent dès à présent des actions durables pour se préparer à cette possibilité? Si il y a véritablement un effondrement global, quel pays et quelle population voit-il le plus à même de se relever rapidement…?(Perso j’imagine la Russie de par son histoire récente et la Suisse de part son système politique citoyen… mais j’ai très peur pour la France et pour l’Angleterre notamment à cause du manque de cohésion et de la diversité ethno-culturelle, mais également pour la France à cause d’un système non plus social mais d’assistana qui infantilise ses citoyens…)

Oui, certains états se préparent dare-dare. Russie et Chine, je le sais. USA, partiellement et visiblement que pour le gouvernement, les QG des forces armées et quelques oligarches… après, pas sûr que ça soit dans les plans au-delà des QG de gouvernement, etc.  Les pays bien préparés sont souvent petits : Suisse, Suède, Norvège, Finlande. D’autres sont « naturellement » bien pour s’en sortir en cas de crise : Costa Rica, Namibie, Botswana…. Après il y a beaucoup de facteurs. Par exemple, Israel est structurellement et psychologiquement bien préparé, mais en première ligne pour s’en prendre (et rendre) plein la gueule en cas de crise donc ses chances de survie sont, à mon avis, très faibles malgré une excellente préparation.

Tu as raison d’avoir très peur pour la France (surtout la région parisienne) et l’Angleterre (l’axe Londres-Birmingham-Coventry-Liverpool c’est une immense mégalopole sans production agricole…), pour toutes les raisons que tu décris.

La « richesse actuelle » et le confort occidental va t-il se révéler un désavantage pour l’avenir, et ce malgré les très bon savoir-faire qui existe encore dans nos pays… ?

Oui, gros désavantage. Quant au savoir-faire, il est hélas en forte disparition ou très concentré et de toute façon rare. A la fin, les portugais et les grecs s’en sortiront mieux que les Français ou les Belges.

Si l’effondrement est économique, pense t-il qu’il sera rapide, très violent et relativement court, ce qui aura au moins l’avantage de préserver certaines infrastructures ou pense t-il que la situation va se dégrader encore pendant longtemps avant l’effondrement réel, ce qui impliquera une détérioration lente et progressive des infrastructures jusqu’à la destruction totale…?  »

Oui, la vitesse d’effondrement a des avantages et des inconvénients.

Si c’est lent, on a le temps pour qu’une partie de la population s’adapte progressivement, fasse le bon choix, etc. mais l’état a aussi le temps de devenir parano, de se lancer dans des projets fous (acceuillir des milliards de réfugiés, se lancer dans des guerres, génocides, etc.) et l’infrastructure a le temps de se décatir…. Et on risque de tomber de plus haut, avec plus de destruction

Si c’est rapide. Ca passe plus vite, le nombre de morts rapide fait qu’il y aura moins de pillages, il restera plus d’infrastructure (notamment agricole) et il restera des ressources (pétrole, etc.) qui seront bien utiles pour redémarrer à un niveau encore haut. En revanche ce sera très violent et prendra beaucoup de monde par surprise. Etc.

Ultima Ratio :

« Quels conseils donnerais-tu à un jeune réseau comme le notre?

Quelles sont selon toi les erreurs à éviter? Et les points à mettre en avant?  »

Essayer d’etre apolitique, essayer de se positionner « écolo » et « ouvert d’esprit » car sinon t’es très vite catalogué « facho armé jusqu’aux dents »… donc éviter les discussions trop « éthniques », trop « politiques », trop « la balle 7.62 a tête blindée peut pénétrer le gilet pare-balles que porte la police et est mieux que la brenneke à fléchette, etc. ».

Il faut mettre en avant, a mon avis, l’approche de vie en équilibre, naturelle, l’indépendance, la solidarité, etc. bref, « ratisser large »

Phil 35 :

« As-t’il eu des pressions directes ou indirectes ?

A part de mon épouse qui me dit que « pour vivre heureux, mieux vaut vivre caché », pas trop. Une minorité confessionnelle que je ne citerai pas m’a mis en garde de ne pas trop m’associer avec des gens trop « sulfureux » ou de ne pas trop aider un autre groupe confessionnel, mais ça restait un « conseil amical »… Mais je ne suis pas du genre a trop accepter des pressions de toute façon, bien au contraire, ça me pousse a en faire plus… c’est lorsqu’on me dit « waou c’est génial ce que tu fais, viens passer sur TF1… » que j’ai plustôt envie de repartir me terrer dans ma montagne…

Les grands pontes de la finance ont t’ils des refuges dans notre style ?

Quelques uns. Mais dans l’ensemble très très très peu. Ils ne voient pas les conséquences du tout.

Les pouvoirs publiques ont fortement augmentés leurs pouvoirs pour assurer la maitrises des foules durant les dernières années? Y’a t’il un service de l’état qui se prépare à cette effondrement ?

Dans certains pays oui. En France oui, mais ils se préparent a gérer les foules dans un scénario « grec », pas du tout à l’effondrement tel qu’on le craint. Ils seront vite débordé. Aux USA… je crains que leur préparation n’aille plus loin… voire à la mise en camp (ou carrément l’extermination) de leur population… mais là je suis sans-doute un peu parano…

Comme le dis l’un des leedeur d’un groupe politique grec (le reportage que piero a mis en ligne sur facebook) ces banquiers américains qui tenteraient de mettre en place un monde gouverné par 0,1% de la population et ayant 99,9% de la population en esclavage ont-ils en tête un plan B pour sauver leurs fesse en cas de perte de contrôle ?

Certains oui, et même un plan C, un plan D, etc. mais l’immense majorité pense que « tout ira comme prévu » … et n’ont rien. Ils font confiance à leurs « employés », police, armée ou autre.. les fous ! Mais je dois dire que je ne fréquente non-plus pas ces gens là… donc, a part quelques discussions et des infos sporadiques, c’est plus une impression que factuel. Sujet intéressant à creuser s’il reste un « vrai » journaliste quelque part…

Pense t’il que l’on peut créer une suite à l’histoire sans perdre trop des connaissance aquise ces derniers siècles ?

On ne va pas tout perdre. Il restera les livres, des compétences et des pas qui tiendront « quasi intacts ». je ne crois pas à la théorie « olduvai » où l’on régressera inévitable jusqu’au « chasseur-ceuilleur ».. du moins pas avec un effondrement économique. Un impact météorique majeur oui, un scénario comme dans le film « The Road » oui… mais ça reste très improbable.

As t’il déjà trouvé un moyen de conserver le contact avec les autres régions, les autres « amis » et autres pays ou pense t’il rester en autarcie dans sa BAD ? (quels intéractions possible entre nous ?)

Les deux. Le contact commence avec pas mal de BAD . j’en ai visité une vingtaine déjà en France… et il doit bien en avoir plusieurs centaines… voire quelques milliers (des gens qui vivent en BAD sans le savoir !!) donc le réseau va etre florissant.

As t’il ressenti une prise de conscience au dela des quelques civils et citoyens des pays francophones ayant lu son livre ? Quel réactions de nos politiciens, patrons et financiers ?  »

Oui, les choses bougent. Je devais participer à une conférence à Genève sur le « nouvel Ordre Mondial »…. On avait une salle de 400 places, on a du annuler car on a reçu 2500 inscriptions… bref, ca bouge. Les plus riches bougent un peu, mais plus lentement. Ils ont plus à perdre.

MaoIV :

« Piero, quel type d’équipements de communication as tu prévu en cas de collapse ? à l’échelle familiale ? et à l’échelle de ta communauté ?

J’ai prévu la CB, mais je ne l’ai pas encore mise en œuvre …. Mais j’ai déjà tout ce qu’il faut comme communication tactique allant jusqu’à 5-7 km. C’est surtout important pour le combat, les patrouilles, la surveillance, etc.

En cas de collapse, comment vas tu faire à manger ? Non pas comment tu vas faire des stocks ! La, on veut des recettes !! C’est clair que vu ton stock tu auras bcp de repas tout prêts mais niveau goût pas top top et la cuisine traditionnelle reprendra forcément le dessus : que nous prépareras tu de bon?  »

Détrompe toi, niveau goût c’est top ! d’abord les produits du potager sont excellents. Chou, potirons, salades, etc.   le poulet fermier il est bon aussi. Et les herbes aromatiques qui poussent autour sont excellents.  Si on est réduit a ne manger que des conserves.. c’est sûr que c’est un peu monotone… (importance du sel et épices a stocker). Et puis il y le gibier, les fromages, etc. etc. A priori ce que je mijote pour ma famille c’est : « risotto a la courge(ou légumes de saison », jardinières de légumes, salades, chili-con-carne (ou sans carne…), fèves au persil, lentilles au curry, omelettes… et mes voisins me fournissent en ribs de cochon en lait etc. c’est le pain qui manquera la où je suis, mais je m’en passe volontiers… un survivaliste aux USA sort un livre de cuisine bientôt…

Griffon :

« L’or a été défini comme la valeur refuge, or après avoir été au plus haut il se casse actuellement la figure. Qu’en pensez-vous ?

-5% après une performance de +15% en 6 mois c’est pas vraiement « se casser la figure ». quoi qu’il en soit, il faut voir que l’or en bourse est très manipulé et qu’a terme, il ne restera plus que ça. Les hausses ne se font pas en un coup, ca monte en dents de scie. Et les USA et les places financières ont tout intérêt a ce que l’or et l’argent ne montent pas trop ni trop vite car sinon cela montrerait que la confiance en leur monnaie papier s’effrite trop vite. Or ils ont besoin que le dollar et l’euro valent quelque chose puisqu’ils peuvent l’imprimer d’un clic de souris… l’or non. Bref, c’est une bonne nouvelle : les opportunités d’achat sont encore belles pour en accumuler et sauver notre patrimoine.

Un scénario est-il plus probable que l’autre ou l’un se succéderait-il à l’autre parmi les deux suivants :

- cohabitation entre gangs,hordes armées et communautées organisées en BAD

- mainmise de l’état et requisition d’eau et de nourriture dans les habitations (il n’y a pas que les armes à prendre…)

Les deux sont possibles et même probables simultanément. L’état peut même payer des gangs pour faire la police dans un territoire donné. (a priori c’est ce qui arrive déjà dans les banlieues. L’Etat n’y va plus, et laisse les mafias gérer à condition qu’il n’y a pas trop de violences physiques). Mais l’état sera de plus en plus faible car il est de plus en plus endetté.. en Grèce l’état ne contrôle aujourd’hui deja plus le territoire. Les banlieues d’Athènes sont déjà sous le joug de mafias bulgares ou moyen-orientales…racket, traffics, etc. etc.

Une BAD pourra négocier avec un gang ou un état si elle est puissante – donc en réseau. Sinon….

Prévoit-il un chaos géolocalisé ? où (zone Europe, USA…) ou plusieurs foyers simultanés au niveau mondial ? Pense-t-il que certaines zones seront préservées (Asie ?)

Oui, très possible qu’il y ait des zones de chaos simultanées un peu partout (notamment dans les grandes villes) ensuite les réactions varient en fonction de l’roganisation, de la culture et de la capacité de l’état ou des organisations locales a bien ou mal gérer.

Quels seraient ses conseils pour une BAD située en bord de mer, avec pour caractéristiques d’avoir un sol sableux (bon pour carottes et fraises) et eau de mer à foison ? »

Dans cet excellent cas (le bord de mer c’est souvent un très bon endroit), avoir pas mal de production électrique (petite éolienne orientable) et de quoi déssaler l’eau. Avoir une barque, etc. pour pêcher et espérer que c’est une zone sans tsunami, sans grosses tempêtes et sans augmentation du niveau des mers…

Lynx :

« j’ai une seule question pour piero, si un seisme touche ta bad tu fais quoi…  »

Rien, car un séisme c’est pas si méchant… si ta maison est en bois notamment, ça devrait bien tenir. Ma BAD à été construite en 1600. jamais eu de séisme ou d’avalanche, etc. a priori ça va. Et au pire, on la reconstruite. Ensuite si une météorite à l’impolitesse de tomber pile sur ma BAD, et bien il faut bien mourir un jour… je ne me prépare pas à TOUTES les éventualités.

Oldschool :

« Que pensez-vous de la pertinence de bâtir une maison ossature bois, en kit ou non ? En Sachant que les prix démarrent autour de 45 000€ (60m2 – 70m2) pour un kit, donc encore moins cher si on fait tout a la main.  »

Le bois est un bon matériau. La maison en bois, si construite avec intelligence peut être très bien et a petit budget. Ensuite il faut voir ou on la fabrique.. si c’est a 1 kilometre d’une banlieue.. bon, le bois va bien brûler… sinon c’est important de toute façon de voir ce qu’on construit pour y vivre dedans en fonction du climat, de la défense, du terrain, etc. i

Steph Wolf :

« Pour Piero, quelle est ton évaluation à ce jour de la situation des pays Européens ?

Les européens peuvent s’en sortir assez bien s’ils se préparent. Il y a beaucoup de zones qui sont ok. En France, je crains que Paris morfle très méchamment… le reste c’est jouable. Le pire pays en Europe reste l’Angleterre où a part la fuite dans les Cornouiailles, le Pays de Galles et l’Ecosse, le reste va s’effondrer dans une famine générale, guerre éthnique et violence indicible… les anglais c’est plus ceux de 1940….

Les Pays de l’Est sont plus résilients, et les méditerranéens sont bien, surtout Italie, Espagne, Portugal… et une fois le chaos et les violences passées, ils se stabiliseront, je crois. La Scandinavie va très bien s’en sortir si les 10% d’immigrés récents seront bien gérés…l’Allemagne, je ne sais pas encore – j’étudie le sujet pour la version allemande du livre… Benelux ca pourra aller… mais encore une fois, il y a beaucoup de facteurs en jeu – rapidité et intensité de la crise, réaction des populations, leaders providentiels ou pas, nombre de gens résilients…

La « rupture » te semble t’elle proche voir très proche ?…te semble t’il possible de donner sur une échelle temps (si c’est possible)une approximation d’une dead line ????

Difficile a dire tant il y a de facteurs en jeu… je sens que ça s’accélère depuis une année, mais il peut y avoir des phases d’accalmie comme ce mois de mars 2012… on verra…. Mais autant je reste sur mon pronostic de « d’ici 10 ans ».. je sens bien 2014 comme l’année qui va craindre…

Ps: encore merci pour la dédicace à Paris »

De rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Before you post, please prove you are sentient.

What has leaves, a trunk, and branches, and grows in forests?